Portrait

Annick Tonnerre, la discrète

Annick Blanchard -Tonnerre 69 ans, mariée et deux enfants habite à Port-Tudy dans la maison familiale.  

Infirmière de profession, elle a exercé 10 ans durant à Paris, à l’hôpital Cochin après y avoir fait ses études. Puis, direction Auxerre où elle jonglait entre son travail d’infirmière à l’hôpital, son rôle de mère et d’épouse de médecin.  

Cela fait 4 ans qu’elle s’est installée définitivement à Groix. J’adore mon île et je ne me voyais pas passer ma retraite ailleurs. J’ai eu de la chance que mon mari veuille bien vivre ici à l’année, lui qui a passé toute sa jeunesse à Dakar. Ce n’était pas évident.

Quand Dominique Yvon m’a demandé de venir rejoindre l’équipe, je n’ai pas hésité. Il y a tant de choses qui ont été faites en 6 ans ! Mon père, Charles Tonnerre, poissonnier-mareyeur jusqu’en 1985 a été adjoint avec le père de Dominique et Jean Ménach et il était passionné.  La vie locale m’a toujours intéressée même quand j’étais loin. Il a dû me transmettre son intérêt pour la chose publique.

Annick aime son île, son environnement, les randonnées à pied et à vélo et les nouveaux circuits de découverte qui ont été mis en place cette année. « Une autre façon de découvrir l’île ». A Port-Tudy, elle ne se lasse pas de regarder la mer et les allers et venues des courriers. Elle s’intéresse à l’urbanisme et souhaite participer aux groupes de travail qui seront mis en place pour redéfinir la liaison le port-le bourg. En tant qu’infirmière, elle aimerait participer au CCAS ” si je peux être utile et apporter mon expérience”

Portrait

Bernard Penhoët, le passionné

Bernard Penhoët est né à Groix, il y a 70 ans. Marié et père de 2 garçons, il a quitté l’île à 20 ans pour rejoindre Paris et le corps de gendarmerie où il a fait toute sa carrière. Motard durant 25 ans, il a eu le privilège de suivre plusieurs tours de France qu’il a accompagnés dans les étapes de montagne.

A la fin de sa carrière, durant 10 ans, il a pris les fonctions de moniteur /accompagnateur dans un internat qui hébergeait des jeunes en grande difficultés personnelles et qui suivaient des formations professionnelles pour une meilleure insertion dans le monde du travail.

Toute sa vie, il est resté très attaché à son île et aux Groisillons. Installé au Stang, dans le village où son père était meunier, il est heureux d’avoir pu garder la maison familiale. Bernard aime à raconter ses petits bonheurs, ses pêches au merlan, aux homards…, ses balades à pied, ses films préférés au cinéma des familles mais aussi sa passion, la moto et ses randonnées dans des pays lointains avec une bande d’amis de l’île.

Homme chaleureux, il aime avant tout les femmes et les hommes de son île, leur histoire et souhaite rendre service. Se présenter sur la liste de Dominique allait de soi : « l’ile s’est transformée en quelques années en mettant en place les équipements indispensables pour une vie à l’année et a su protéger son patrimoine naturel qui est sa richesse ». Ici c’est formidable ! Je souhaite maintenant participer à la vie locale et apporter mon regard et mes idées.


Portrait

Christophe Cantin, le Musicien

J’ai 44 ans et suis né à Brest “même”. Je suis en couple et papa de 2 petites filles. Je suis arrivé à Groix en janvier 2009 et suis très heureux d’y être résident à l’année à Mez Er Groez.

Après des études de droit et 8 années au sein de la Marine Nationale, je suis devenu musicien professionnel au sein du groupe Mask Ha Gazh qui reste mon activité principale. J’ai aussi été entrepreneur de spectacles en parallèle.

Mon investissement au sein de l’équipe dynamique et soudée « Pour Groix, Continuons ensemble » est un aboutissement logique de mon intégration insulaire. J’aime Groix et j’y ai trouvé une communauté de gens vrais et un cadre de vie unique pour ma famille. Une île à pérenniser tout en la faisant évoluer. 

J’ai des idées pour compléter une offre culturelle déjà riche mais qui pourrait être encore plus diverse et populaire, pour les jeunes et les moins jeunes, tout au long de l’année. En lien avec les associations groisillonnes, dont je fais partie pour certaines. Mais aussi en lien avec des structures continentales.

Et j’aimerais tisser des liens encore plus étroits et plus visibles avec les autres îles du Ponant, en croisant nos spécificités, nos richesses et nos envies.

Je suis prêt aujourd’hui à consacrer mon temps et mon énergie aux projets qui seront portés par notre équipe. Pour continuer à avancer ensemble pour Groix.

Portrait

Dominique Judde, une résidente secondaire devenue ilienne

J’ai 65 ans et suis venue à Groix pour la première fois dès l’âge de quinze jours, ma famille maternelle étant d’origine lorientaise. J’ai deux enfants, maintenant adultes.

Je n’ai jamais cessé de venir sur l’île et ai pu mesurer l’évolution et la transformation de l’ile surtout ces toutes dernières années .
J’ai acheté une maison à Port Melite il y a vingt-sept ans, qui a longtemps été notre résidence secondaire familiale. J’étais alors avocate au barreau de Bobigny. Il y a trois ans j’ai fait le choix de m’installer définitivement à Groix. C’est alors que j’ai vraiment pris conscience de l’exceptionnelle richesse humaine et culturelle sur l’ile. Il faut passer l’hiver à Groix pour mesurer pleinement ce qui est un peu masqué l’été.
J’ai découvert la qualité et l’intensité des relations entre les habitants et la grande solidarité qui nous unit .
J’apprécie le dynamisme et la diversité des nombreuses associations qui rendent la vie culturelle si intense tout au long de l’année .
Bénévole dans plusieurs d’entre elles, ma passion pour la musique et le chant s’épanouit pleinement au sein de la Kleienne qui nous unit au-delà de nos différences. Je mesure la chance d’avoir un cinéma à l’année, des concerts variés. Le tout dans un cadre naturel magnifiquement préservé qui offre des parcours de marche et des lieux de baignade exceptionnels. J’ai trouvé à Groix une qualité de vie rare et irremplaçable

Portrait

Chantal Huet, une femme engagée

Chantal a 65 ans et réside au Gripp depuis 26 ans depuis sa rencontre avec Alain Huet dont elle est devenue l’épouse.

Juriste de formation, elle a commencé sa vie professionnelle dans une compagnie d’assurances maritimes à Nantes avec de rejoindre, en 1980, le Tribunal de Grande instance de Lorient où elle s’occupait des droits des personnes et notamment des problèmes de l’Etat civil que peuvent rencontrer les personnes (disparition, adoption, familles…)

Femme engagée, elle est depuis 30 ans une femme active, au service des autres, présente dans les associations caritatives sur le pays de Lorient de Lorient et Quimperlé, agissant pour la défense des droits de la personne, notamment des femmes et des enfants confrontés à la violence.  Elle intervient aussi en soutien et écoute auprès des malades du cancer.

Résidente à l’année sur Groix, elle souhaite s’investir pour améliorer les conditions de vie des iliens, notamment les plus fragiles d’entre nous.

Chantal est passionnée de randonnée et de patrimoine et très attachée à la préservation et à l’amélioration de notre environnement. Elle s’adonne aussi à la peinture à l’acrylique, la sculpture de silhouettes, à la couture et participe avec enthousiasme à l’association Arts et Création de Groix qui se réunit tous les semaines à la salle des fêtes

Portrait

Erwan Tonnerre, L’entrepreneur

Erwan a 46 ans, marié et 3 filles. Après des études sur le continent, il est revenu sur son île natale où il vit depuis 25 ans avec son épouse enseignante au collège.
Installé à Port-Tudy, il est à la fois aquaculteur, commerçant et restaurateur. Pour faire tourner ses activités il emploie à l’année 12 personnes et 25 en été. Une belle réussite.

Passionné par son élevage d’ormeaux qu’il a créé depuis une quinzaine d’année, il est très impliqué dans la vie locale. A travers l’association des producteurs de l’île dont il a été Président pendant 20 ans, il participe à la dynamique des jeunes producteurs locaux et à une meilleure connaissance des produits de Groix. Il œuvre également au développement du savoir- faire des îles, association dont il est coprésident avec Marianne Guyader de Groix et Nature.

En tant qu’administrateur depuis 20 ans au Crédit agricole, il accompagne les nouveaux entrepreneurs qui souhaitent s’installer sur l’île ou se développer, en suivant leur dossier de demande prêt.  Il sait être à l’écoute du monde économique et souhaite mener à bien l’installation d’un laboratoire de recherches sur la qualité des eaux qui devrait s’installer prochainement sur l’île.

Passionné et amoureux de son île, son patrimoine protégé, il aime à parcourir la côte, faire de la voile, pêcher à pied, chasser… Ce choix de vie, qu’il partage avec Agnès et ses filles, il n’en changerait pour rien au monde !

Portrait

Laura Lamourec, la benjamine de l’équipe

Je m’appelle Laura Lamourec, j’ai 26 ans. Je suis en couple depuis 8 ans avec un groisillon qui est maçon dans une entreprise sur Groix, quant à moi je m’occupe de nos deux enfants de 7 et 2 ans. J’ai toujours vécu sur groix, j’y suis très attachée, c’est toute ma vie ! Ma famille vit ici ainsi que la plupart de mes amis. Je me sens très concernée par le devenir de l’île, d’autant plus que mes enfants vont grandir ici donc j’aimerais qu’ils connaissent, comme moi, le bonheur de vivre sur cette île et qu’ils profitent de la liberté que l’ont a ici tout en bénéficiant des services qui ont été créés et de ceux que l’ont aimerait mettre en place sur la commune. “